top of page

Notre vie itinérante

Dernière mise à jour : 27 mars 2023

Cela fait déjà longtemps que nous vivons en collectif; dans les dernières années nous avons vécu 5 ans à Paris, puis à la Caserne Bascule de Joigny.

Désormais, pour nous lancer pleinement dans le bain de la recherche, nous avons fait le choix de troquer un mode de vie “classique” pour plonger dans quelque chose de tout à fait nouveau. Nous étions le 16 novembre 2022, lorsque nous commencions cette aventure en quittant notre refuge de la Caserne Bascule; particulièrement enjoué·es et excité·es d’embrasser pour de vrai cette itinérance et liberté tant fantasmées.


Le plan qui avait été dessiné il y a maintenant 5 années est dorénavant bien réel. Nous pédalons et nous lançons avec ferveur dans ce nouveau projet de vie.


📍Cela fait maintenant 4 mois que nous vivons en totale itinérance; sans lieu de résidence fixe, en mouvement permanent


Munis de nos vélos-pliants et de notre attirail mûrement réfléchi pour cette odyssée. Il comprend une panoplie soignée d’artefacts et de vêtements techniques légers et compacts. Nous sommes devenus des nomades (ce qui bien souvent est incompris tant cela est hors-norme encore aujourd'hui)


Vaquant d’un lieu à l’autre en multipliant les rencontres inopinées et inspirantes, nous avons parcouru sur ces 4 premiers mois, près de 8000 kilomètres en train, plus de 1000 kilomètres à vélo et avons séjourné dans une trentaine de lieux différents.




concrètement comment ça se passe ?

Vivre en itinérance, c'est génial sur énormément d'aspects; on y reviendra un peu plus bas dans ce post. Cependant, compte tenu du fait que nous sommes deux et que nous transportons pas mal d'affaires en permanence, cela nécessite une certaine charge logistique, d'organisation et d'anticipation pour garder un certain contrôle de notre temps, du suivi de nos multiples projets et surtout ne pas éparpiller notre énergie.


  • Les déplacements

L'ensemble de notre mobilité est basée sur le combo train-vélo. Tout d'abord pour incarner et être le plus aligné·es possibles dans une démarche de sobriété écologique.

Kosmogonia souhaite aussi montrer comment "voyager autrement".


Nos vélos pliants sont d'une praticité assez dingue lorsqu'il s'agit d'être autonomes et adaptables en ville et autour des villes. Ca augmente considérablement notre rayon de déplacement. Ils nous évitent également de prendre les transports en commun. C'est également très pratique pour porter nos affaires 👌🏻

  • Les nuitées

Nous adaptons notre itinéraire et nos lieux d'hébergement en fonction des organisations rencontrées. Parfois, il est possible d'être hébergé·es sur place (c'est souvent le cas dans les tiers-lieux, éco-lieux ou toute organisation qui propose de l'accueil ou du woofing).


Nous avons souvent l'occasion de séjourner chez des ami·es et membres de nos réseaux, ce qui est pour nous l'occasion de passer du temps de qualité avec eux et elles, et ça c'est vraiment un plus ! On se rend compte que sur ces premiers mois d'itinérance en France, nous avons finalement l'occasion de voir davantage nos proches qu'avant. Ca nous met en joie ! Parfois, l'option des locations de courte durée est indispensable.


  • Les repas

Concernant les repas, c'est ici que nous sommes le moins satisfaits pour le moment, car nous ne parvenons pas à maintenir une routine saine qui nous convienne totalement. L'itinérance nous impose des déplacements très réguliers et des lieux où il n'est pas possible d'avoir pléthore de choix et encore moins de pouvoir cuisiner ce que l'on veut.


Nous essayons au maximum de préparer des repas équilibrés lorsque nous en avons l'occasion et accès à une cuisine. Nous mangeons souvent dans des restaurants et autant vous dire que pour des végétarien·nes c'est une logistique a part entière ! Pour trouver des propositions de qualité, équilibrée et variées en dehors des grandes villes, ce n'est pas chose aisée. Heureusement, il existe des supports bien utiles tels que l'application Happy Cow. C'est un sujet qui peut parfois nous crisper et lorsque nous en avons l'énergie, nous en profitons pour faire quelques recommandations pour l'évolution de la carte #lobbyingPositif

  • Pour nous sentir chez nous

Au-delà de savoir où dormir et manger, il est fondamental de pouvoir nous sentir parfois "chez nous". Pour cela, avoir certains repères pour répondre à ce besoin naturel de parfois se poser. En itinérance, il est essentiel d'avoir certains espaces et moments où l'on peut se ressourcer, au coeur du tumulte.


Pour cela, nous avons développé plusieurs méthodes et bonnes pratiques. La première, c'est que nous sommes deux ! C'est en réalité le plus gros allié face aux moments de rush, aux besoin de pauses, de stress, ou lorsque nous avons besoin de réduire la voilure.

Notre relation de binôme est donc le plus gros atout de Kosmogonia.


A côté de ça, il y a des choses plus pragmatiques et matérielles. Nous avons un petit secret... jouer avec la lumière ! Se sentir bien dans un espace est souvent une question de lumière (et de température, mais celle-ci est moins facilement ajustable). Nous transportons donc une guirlande et une sphère lumineuse : le tour est joué !


NOS RESSENTIS SUR CE NOUVEAU MODE DE VIE

Témoignage de Benoit - mars 2023


👉 J’ai le sentiment d’avoir trouvé une nouvelle forme d’équilibre, celui d’un mouvement régulier qui me stabilise dans un élan vital, tel un funambule marchant sur le fil tendu d’une quête d’inspirations et d’expériences.


👉 Ce mode de vie permet de vivre des interactions humaines plus authentiques et soignées, au gré des rencontres et des gens sur notre passage, qui nous accueillent parfois au sein de leurs lieux de vie ou de leur organisations.



Il est cependant évident que cela induit un ajustement des priorités et une gestion logistique plus fastidieuse qu’en étant sédentaire. Cependant ça en vaut clairement la peine au regard du sentiment de ne pas avoir de routine sociale dégradée, de ne pas nous enliser dans le conformisme et le confort d’une “vie citadine bien rangée” trop souvent fade et peu vibrante à mon gout.


L’itinérance pour Kosmogonia me permet de me sentir moins prisonnier de mes semaines, moins enraciné dans un schéma de travail qui me stimule peu. Je suis probablement privilégié et sécurisé autrement, en grande partie par notre binôme, qui rassure et permet de prendre parfois du recul sur le rythme quotidien. Il permet aussi de se confronter à l'imprévu et de souvent substituer la péripétie par l'anecdote.


Je me sens davantage en capacité d’ajuster mes envies et mon rythme quotidien en relation avec mes besoins.


Cela peu paraitre curieux et parfois bancal, mais j'imagine aujourd'hui difficilement un autre scénario que celui de poursuivre ce mode de vie pour un minimum de 2 ans, tant il me nourrit d'expériences et de rencontres.


C'est ensuite seulement que je pourrai sérieusement songer à m'ancrer quelque part, à reposer mes racines dans un lieu unique pour co-construire un projet de long-terme...

Mais que sais-je, les prochains mois nous en dirons davantage 😉

Comments


bottom of page