top of page

C'est quoi Kosmogonia ?

Dernière mise à jour : 27 mars

Un voyage à vélo, un tour du monde, une projet de recherche, un projet audiovisuel, une épopée de vie...

Mettons un peu d'ordre dans tout ça !

Kosmogonia est avant toute autre chose un projet de recherche international et un prétexte pour grandir en humanité, en connaissances, en rencontres et (s')inspirer.


SOMMAIRE

- POURQUOI CE PROJET ?

- C'EST UN TOUR DU MONDE À VÉLO ?

- VOUS FAITES UNE THÈSE ?

- COMMENT FINANCEZ-VOUS LE PROJET ?

- VOUS FAITES AUSSI DES VIDÉOS ?

- C'EST QUOI LA RECHERCHE-ACTION ?



Pourquoi CE PROJET ?

Après avoir passé plusieurs années à dispenser des cours, formé des milliers de personnes aux enjeux climatiques, passé des milliers d'heures au sein de mouvements engagés, nous avions un besoin très fort d'être de nouveau en posture apprenante et d'écoute.


Au delà d'un projet personnel qui évolue depuis plus de 5 ans, le domaine de la recherche nous intéresse énormément tant il permet de faire avancer les questionnements, les discussions-débats et le passage à l'action.

Nous voulions trouver un moyen d'y participer et le format thèse académique ne nous correspondait pas en terme de posture et de délai.


🕵️ Nous sommes convaincu·es que la méthodologie de recherche crédible et structurée peut et doit jouer un rôle de catalyseur fort dans la transformation des modèles sociétaux.


Il existe une malheureuse défiance émergente envers les institutions scientifiques, et les individus s'en sentent profondément éloignés. Nous voulons rendre la recherche accessible, attractive et la rapprocher de la société, faire des ponts entre les deux au service d'un futur souhaitable.

Pour qu'elle ne soit plus considérée comme l'apanage"d'élites en blouse blanche" et comprise comme étant au service direct de l'impact sociétal.


Est-ce un tour du monde à vélo ?

Nous avons fait le choix d'être itinérant·es bas-carbone, donc le combo train-vélo nous semblait évident. La plupart de nos déplacements se font en train, le vélo est ensuite à la fois notre manière de nous déplacer à partir des gares, une manière de voyager en toute autonomie dans les lieux visités et autour, ainsi qu'une aide pour porter nos bagages !

Et pour être honnêtes, nous ne sommes pas de gros bikers 😉


Nous prévoyons de poursuivre ce modèle d'itinérance jusqu'en Asie.

Multimodal en toutes circonstances 😊


vous faites UNE THÈSE ?

Non, pas vraiment. La démarche s'y apparente par sa rigueur et méthodologie, mais nous n'avions pas envie de nous y engager. Après de nombreuses réflexions, nous ne voulions pas prendre le risque de nous restreindre dans une thématique ou un périmètre d'étude donné dès le début, et ce pour plusieurs années. Ce qui ne semblait pas compatible avec notre rythme de vie, notre besoin de diversité, nos curiosités évolutives pour de nombreux sujets et notre fort besoin de liberté.

Alors nous sommes arrivé·es avec une envie, une idée, une inspiration puis avons eu la chance de rencontrer une superbe équipe de recherche lorsque nous donnions des cours à Nantes. De réunions en réunions, nous avons abouti à un format co-construit de recherche-action.

👉 Nous avions la question principale, avons rédigé le cahier des charges, nous identifions au fil de l'eau les organisations, menons les entretiens puis transmettons les enregistrements confidentiels aux chercheur·ses. Nous sommes donc à la fois les initiateur·ses du projet, les personnes qui allons sur le terrain à la rencontre des organisations et nous travaillons également sur l'analyse/étude. En quelque sorte nous sommes les "passeur·ses de savoir" de ce projet.

L'équipe de recherche


🕵️ Les enseignant·es-chercheur·ses écoutent, lisent et analysent les entretiens et travaillent ensemble pour fournir les analyses au fur et à mesure de l'odyssée, en déterminant le modèle théorique associé. Nous avons à coeur de participer également à ces étapes pour nous imprégner de la culture de recherche et y associer notre vision terrain.


Notre question de recherche :

🔎 Quels sont les ingrédients qui favorisent les bascules écologiques ?

Cela comprend à la fois les bascules individuelles des porteur·ses de projet mais aussi les bascules organisationnelles. C'est la grande question de recherche et qui va nécessiter au moins 2 années avant de faire émerger officiellement des papiers de recherche académiques.


📃 Nulle crainte, nous allons également digérer et transmettre ce que nous apprenons au fil de l'eau sous forme de blog posts, d'infographies ou encore de vidéos. A partir de 2024, nous nous dirigerons probablement vers la rédaction d'un livre, de conférences, de livres blancs et pourquoi pas d'un podcast.


👉 Trois objectifs principaux :

  • Inspirationnel : Inspirer les dirigeant·es, gouvernances d’organisations et acteur·rices de la transition par des références de bascules écologiques et de témoignages.

  • Recherche : Démocratiser le monde de la recherche et créer des liens science-société. Contribuer à faire évoluer la recherche vers des thématiques interdisciplinaires.

  • Pédagogique : Accompagner la transformation des cursus pédagogiques de l'enseignement supérieur sur les thématiques des bascules écologiques grâce à des données crédibles et accessibles.


Comment financez-vous LE PROJET ?

Nous finançons nous-même intégralement le projet avec notre entreprise Essaim d'avenir.

C'est un format très inhabituel, qui a pour but de nous garantir une totale indépendance, de nous questionner sur le rapport à l'argent, à l'utilité et pour embarquer nos réseaux dans ces réflexions.

❓ A quoi sert l'argent que nous gagnons ? Comment l'utiliser à bon escient ? Au service de quoi ?

Nous ayons décidé de participer à la recherche en étant sur une multitude de casquettes (à la fois à la production, la réalisation, l'action du terrain, l'analyse en aval et la diffusion). Grâce à nos activités professionnelles de formations et de conseil que nous poursuivons en parallèle, ainsi qu'une partie de notre argent de côté, nous avons décidé de financer 100% du projet - à date.

Nous souhaitions être le plus indépendant·es possibles. Pour cela, nous devons maintenir un certain plancher d'activités rémunérées et avons fait le choix de flécher une part significative de nos revenus passés dans ce projet de recherche. Cela nous évite des processus de demandes de subventions-financements parfois très fastidieux, et nous permet de focaliser notre temps et énergie sur notre engagement.


Peut-être que ça évoluera dans le futur mais pour le moment, c'est le choix que nous avons fait #nouveauModèle.


Nous travaillons donc qu'avec des partenaires non financiers:

  • Audencia et l'IAE de Nantes sont nos partenaires de recherche

  • Sparknews quant à eux, sont notre partenaire de "sourcing". Cela signifie qu'ils nous aident à identifier des organisations à l'international et nous faciliter la mise en relation.

On en profite pour les remercier de leurs énergies très positives sur ce projet !


Plutôt que d'investir notre argent mis de côté dans un bien immobilier ou des biens matériels , nous avons décidé de maximiser nos expériences de vie dans un projet engagé et tranversal. C'était important pour nous d'y plonger dans notre trentaine.


VOUS FAITES AUSSI DES VIDÉOS ?

Nous rencontrons pléthore d'organisations qui nous inspirent et qui peuvent inspirer d'autres, d'où notre volonté de les rendre visible par d'autres formats que celui de la recherche. Il est était alors important pour nous d'avoir un moyen d'expression complémentaire.


Dans le projet Kosmogonia, il y a donc plusieurs formats :

1) L'entretien de recherche : purement confidentiel, écouté et analysé avec l'équipe de recherche. Il n'y a pas de prises de vues dans ce format, ce qui le rend très authentique.


2) Les capsules-récit : un format vidéo de 15-20 minutes qui présente, avec une trame co-construite avec notre partenaire Sparknews, les organisations que nous rencontrons. 👉 Nous effectuons beaucoup plus d'entretiens de recherche que de capsules car les travaux de prise de vue, derushage, de montage et de diffusion sont très chronophage.

D'ailleurs, pour supporter cette charge de travail (c'est titanesque, on ne se rend généralement que très peu compte ce que signifie le travail autour de la vidéo!), nous avons commencé à travailler avec Nina, Noé et Valérie qui ont lancé leur activité dans l'audiovisuel. Nous sommes ravi·es de collaborer avec eux dans cette aventure ! Pour le moment nous auto-finançons également ces travaux audiovisuels.


⏱ Ces 2 formats (interview de recherche et capsule-récit) prennent en moyenne entre 2h00 et 3h d'enregistrement chacun.


Nous prévoyons également d'autres formats (comme cette immersion chez Bonne Vie, un lieu de coliving) , on vous tiendra au courant au cours des prochains mois.


Et comment se passe les tournages ?

Lorsque nous rencontrons une organisation, nous priorisons la recherche avant tout. Cependant, nous souhaitons bien souvent effectuer un tournage pour une capsule-récit. L'idéal est d'avoir du temps ensemble le matin pour l'interview de recherche, déjeuner, puis de tourner la capsule l'après-midi après un bon café/chicorée !

Plus tard, ce seront des dizaines d'heures de derush, de découpage, de montage, de design et de réflexion sur la publication...


Toutes les capsules sont publiées sur Youtube, disponibles sur notre site et également publiées sur Instagram.


C'est quoi la recherche-action ?

Il s'agit d'une démarche théorique centrée sur la pratique ; une expérimentation dans la vie réelle.


La recherche-action diffère des méthodes de recherche conventionnelles :

  • Son principal objectif est le changement social

  • Les relations entre les chercheur·ses et les participant·es à l’étude sont plus complexes et moins hiérarchisées.

L’objectif le plus courant de la recherche-action est de guider dans la recherche de réponses à des problèmes complexes dans des disciplines telles que l’éducation, les sciences de la santé, la sociologie ou l’anthropologie.


La recherche-action est souvent fondée sur des idéaux de justice sociale et un engagement éthique à améliorer la qualité de vie dans des contextes sociaux particuliers.


Aussi, au delà de l'aspect théorique, par le projet Kosmogonia nous voulons rendre visibles des initiatives positives qui fleurissent, souvent peu connues ou marginales, afin de les rendre accessibles et désirables au plus grand nombre.

Au-delà d’imaginer à quel point l’avenir sera difficile si on en fait pas assez, nous voulons contribuer à montrer un avenir où on a réussi à vraiment changer les choses

Pour ce faire, nous partons à la rencontre de porteurs et porteuses de projets engagés et menons des entretiens qualitatifs appelé "récits de vie" (c'est pas nous qui le disons, c'est la recherche) et effectuons dans le même temps des formats audiovisuels dynamiques pour les mettre en lumière.


Nos intentions avec ce projet de recherche interdisciplinaire :

  • Académique : Accompagner la transformation des cursus pédagogiques des grandes écoles et universités sur la thématiques de la transition écologique grâce à des données de recherche-action pertinentes

(nourris notamment du constat qu'il était complexe d'identifier et de rendre visibles des organisations ou initiatives inspirantes pour la construction de nos propres cours) #beyondPatagonia

  • Inspirationnel : Inspirer les dirigeant·es, gouvernances d’organisations, grand public et acteur·rices de la transition par des références concrètes et crédibles de bascules écologiques au travers une étude rigoureuse internationale

(et bien oui, généralement lorsque ça semble ne pas exister ou que ça n'est pas rendu visible, on arrive pas à se projeter!) #nouveauxmodèles

  • Recherche : Démocratiser le monde de la recherche et faciliter l'interface science-société. Contribuer à faire évoluer la recherche vers l'interdisciplinaire et sur la thématique des bascules écologiques.



Tu as des questions ?

Nous alimenterons la FAQ avec :)





Posts récents

Voir tout
bottom of page